Défiscalisation en loi Pinel

defiscalisation-pinel-immobilierLa loi Pinel est analogue aux autres lois de défiscalisation telles que Duflot et Scellier. Mais elle est plus attractive par le taux de défiscalisation qu’elle offre et par certaines nouveautés, comme, par exemple, la possibilité de louer à un ascendant ou à un descendant.

Elle est applicable, par effet rétroactif, à partir du 1er septembre 2014. C’est une bonne manière de bénéficier d’une baisse d’impôt et de préserver son pouvoir d’achat, en investissant dans l’immobilier neuf.

La défiscalisation en loi Pinel a pour objectif principal de créer 500 000 nouveaux logements, en relançant l’investissement locatif.

Taux de défiscalisation

En métropole, jusqu’à 21% (durée de location de 12 ans), alors qu’avec Duflot et Scellier c’était respectivement 18% et 13%. Le taux de réduction d’impôt, calculé sur le montant de l’investissement, est de 2% par an, pendant les 9 premières années, puis 1% les 3 dernières années.

La durée de location s’étend sur 3 périodes, au choix: 6, 9 et 12 ans. La défiscalisation est soumise à des conditions et des obligations déclaratives.

Réduction d’impôt

La défiscalisation en loi Pinel varie selon la durée de la location. Le montant de la réduction d’impôt, déduit du montant de l’impôt à payer, peut s’élever jusqu’à 5 250 € par an pendant 12 ans, pour un investissement maximal de 300 000 €, en métropole.

Dans les DOM-TOM, ce montant est encore plus élevé (8 000 €), puisque le taux de réduction d’impôt, sur 12 ans, s’élève à 32%. En outre, on peut obtenir une réduction d’impôt supplémentaire sur la taxe foncière, l’intérêt d’emprunt, les frais réels des revenus financiers, et ce, selon la tranche d’imposition du foyer fiscal.

Sous certaines conditions, une réduction d’impôt est aussi possible en souscrivant au capital d’une SCPI, la totalité de la souscription est prise en compte.